Voir aussi

Libye : La Chambre des représentants et le Haut conseil d’État attachés aux mécanismes de l’Accord politique (communiqué final)

Libye : La Chambre des représentants et le Haut conseil d’État attachés aux mécanismes de l’Accord politique (communiqué final)
Mardi 01 décembre 2020 à 22:11

La Chambre des représentants libyenne et le Haut conseil d’État libyen ont exprimé, mardi à Tanger, leur attachement à l’appropriation libyenne du processus politique et à oeuvrer conformément aux mécanismes prévus dans l’Accord politique libyen ainsi que les résolutions du Conseil de sécurité.

Les deux parties ont également souligné, dans le communiqué ayant sanctionné deux jours de consultations tenues dans le cadre de la réunion de coordination entre les délégations des deux institutions sous la formule (13+13), la nécessité d’intensifier les rencontres directes et de les adopter comme outil efficient et transparent pour traiter les problématiques qui entravent l’unification des institutions de l’Etat, mettre fin à la division et mettre un terme aux ingérences étrangères.

Le communiqué, lu par la députée à la Chambre des représentants, Aicha Chalabi, a fait part de l’attachement des deux parties à édifier un Etat civil, mettant en avant la nécessité d’étendre l’autorité de l’Etat sur tout le territoire libyen et de lancer la réconciliation nationale, la justice transitionnelle ainsi que le retour des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en toute sécurité et dignité, tout en garantissant aux personnes affectées par la crise libyenne leur droit à la réparation et à poursuivre en justice conformément à la loi.

Les deux parties se sont aussi dites attachées à soutenir les efforts de la mission des Nations Unies pour mettre fin au conflit et à la division en Libye, qui seront couronnés par la mise en oeuvre des échéances constitutionnelles et la tenue d’élections générales pour mettre un terme à la période de transition, parvenir à une phase permanente et réaliser la stabilité dans le cadre de l’Etat de justice et de droit.

Par ailleurs, les deux délégations ont exprimé leurs sincères remerciements et reconnaissance à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour Sa Haute sollicitude, et pour les efforts du gouvernement marocain visant à aider les frères libyens à surmonter la crise, saluant l’impact positif de ces efforts depuis que le Maroc a abrité le dialogue inter-libyen en 2015, les séances du dialogue à Skhirat et Bouznika, puis la réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne, tenue récemment à Tanger.

La rencontre à Tanger entre les deux parties du dialogue, à savoir la Chambre des représentants libyenne et le Haut conseil d’État libyen, a porté sur la manière de mettre en oeuvre les consensus atteints préalablement par les deux parties au sujet de l’application de l’article 15 de l’Accord politique, et ce pour unifier les institutions souveraines, a fait savoir le communiqué, annonçant la formation d’un groupe de travail réduit issu des deux délégations, qui entamera ses travaux à cet effet dans les jours qui viennent.

Selon le communiqué, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’application de l’Accord politique libyen pour dépasser la situation de division politique et ses répercussions, et vise à accroître les chances de réussite du dialogue politique mené sous l’égide de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye.

Cette rencontre a également permis de discuter les propositions émises par la Mission d’appui des Nations Unies en Libye en termes de mécanismes de sélection pour occuper les postes du pouvoir exécutif au cours de la phase préliminaire. Le communiqué final a ainsi souligné que les deux parties du dialogue affirment la nécessité de choisir un mécanisme transparent, équitable et équilibré, de manière à permettre à chaque région de proposer plus d'un candidat pour chaque poste.

Source : MAP
Medi1TV Afrique en direct:
Urgent